Les vignerons, la meilleure arme contre l’alcoolisme !

Pourquoi interdire alors que l’on peut éduquer !

Perdue dans la rédaction d’un mémoire sur l’importance que prennent les réseaux sociaux dans une communication réussie dans le monde du vin, voici que tombe dans mon flux d’actualités une nouvelle étonnante : il serait question d’interdire la publicité sur internet pour le vin !

Une nouveau rapport vient de paraître sur « les stratégies validées de réduction des dommages liés aux addictions » (téléchargeable en cliquant sur ce lien) où il est entendu que promouvoir le vin via les réseaux sociaux est un danger pour notre jeunesse.

Imaginez la surprise et la vague de panique qui s’emparent de tous passionnés du web et du vin, qui découvrent en lisant ces recommandations que parler du savoir-faire de nos vignerons, de nos traditions ancestrales, de l’art de la dégustation est devenu ou deviendra à terme dangereux pour toute une population.

N’est ce pas un peu radical, pour éradiquer l’alcoolisme de certains, de devoir tout simplement interdire toute communication sur les réseaux sociaux concernant le vin ?

Discutées en haut lieu, ces mesures ont-elles vraiment été prises en toute connaissance de cause ? Car en y regardant d’un peu plus près, ils auraient pu constater que toute personne utilisant les réseaux sociaux pour promouvoir un vin, n’en fait pas une boisson à boire sans modération !

Et que bien au contraire, c’est l’art de la dégustation, la patience de nos vignerons à produire ces vins de passion, d’histoire et de tradition qui est mis à l’honneur et, oh grand jamais, le pouvoir alcoolisant du vin. Et que bien au contraire en boire sans modération est contraire à l’Ethique de nos vignerons.

Etant un peu utopiste et rêvant d’un monde où le partage va dans le bon sens, peut-être que je ne perçois pas toutes les réalités de notre monde, où boire une bouteille de vin revient à une saoulerie collective et programmée par des vignerons avides de ventes.

Car de ma petite fenêtre, passionnée du pouvoir des réseaux sociaux, j’imaginais que justement laissez la parole aux vignerons sur internet permettrait au plus grand nombre de réaliser le dur labeur qu’est que de produire un vin de qualité. Oui le vin n’est pas une boisson comme les autres.

Il faut du temps, de la patience, un savoir-faire exceptionnel, du courage et un dévouement à toutes épreuves pour produire un vin. Avez-vous déjà pu faire la différence entre une Volka ou un Gin produit en 2003 ou en 2009 ? Sûrement pas  !

Tout cela pour dire qu’interdire la promotion d’un produit ne résoudra pas le problème de l’alcoolisme actuel. En revanche, lancer un appel aux vignerons pour leur proposer d’être les ambassadeurs d’une culture de la dégustation, de promouvoir leurs actions allant dans ce sens serait bien plus efficace.

Que certaines règles soient établies cela est un bien nécessaire mais décider sans réelles raisons, autre qu’une conviction et sans concertation, me semble un peu excessif. Car au contraire de se rapprocher intelligemment de ses principaux alliés, les vignerons, ces propositions provoquent aujourd’hui de fortes réactions de la communauté du monde du vin.

Ainsi de nombreux blogueurs, à juste titre, dénoncent ces mesures qui portent atteinte à l’esprit même de nos viticulteurs :

Le Blog de Louise Massaux (initiatrice de ce mouvement), Le blog de Vincent PoussonLe blog de Very Wine TripLe Blog de Mon-viti, Le vin parfaitLe blog de Terre de vins, … la liste grandissant d’heure en heure je vous renvoie sur la page Facebook de TOUCHE PAS A MON VIGNERON.

Touche pas a mon vigneron

Alors  « Protégeons notre patrimoine culturel, notre art de vivre, un savoir faire millénaire fait de passions et de raisons ! » et signez la pétition ICI

Written by Amelie Nollet

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires, remarques :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :