Une révérence pour le Château de Tournefeuille

Une révérence pour le Château de Tournefeuille

Partons à la découverte du Château de Tournefeuille 

Cette propriété viticole vous propose de nombreuses activités toute l’année (de 9h à 17h en semaine et tous les weekend sur RDV).  Surplombant Pomerol et Saint-Emilion, entre Cheval Blanc et Pétrus, à Néac, la Maison de Tournefeuille est une très belle chartreuse bordelaise.
Dès le premier regard, on est charmé par la vue imprenable sur les côteaux. C’est là que je vous emmène aujourd’hui.

Même si une fois arrivés, on a juste envie de se poser sur les fauteuils pour admirer la vue…. mais ce serait dommage, car tout est organisé pour que vous puissiez y passer un excellent séjour grâce à Emeric et Virginie Petit, les hôtes du lien.

Visite des lieux 

Une visite peu ordinaire mais pour toute la famille…

Avec Marie-camille, c’est en calèche que la visite du Château de Tournefeuille se fait ! Les propriétaires ont adopté la Ferme à roulettes*.  Mais si vous préférez les ânes, aucun problème… 

Avec un âne, ou du haut d’une calèche, partez sur les chemins à la découverte des paysages et des vignobles du Grand Saint-Emilionnais. 
Au cours de la balade, profitez d’une pause visite, dégustation, ou déjeuner, au cœur d’une propriété viticole – La Ferme à Roulettes

*La Ferme à Roulettes vous propose des activités principalement d’avril à novembre, du mardi au dimanche.

Cependant, le reste de l’année, elle reste ouverte :

  • Pour les activités scolaires et périscolaire : de septembre à juin
  • Pour les balades : toute l’année, sur demande
 

Une activité ludique pour tous. Un parcours initiatique pour découvrir et parcourir les vignes et ainsi se rendre compte de tout le travail que demande la réalisation d’un vin…

Vous y observerez les différents cépages que produisent le Château de Tournefeuille, répartis sur les 17 hectares autour du château et ses chais : du Merlot, du Cabernet franc et même du Malbec…et vous apprendrez à identifier ces cépages à la forme des feuilles de vignes ;).

Vous découvrirez aussi les sols typiques de la région, les sols argileux ou les cailloux échoués d’anciens fonds marins.

« Le territoire de la commune de Néac repose en grande partie sur la haute terrasse du « Günz » composée de sables, graviers et galets rubéfiés, reposant, à des profondeurs variables, sur des formations argileuses.

On y trouve des sols bruns lessivés et des sols bruns sur graviers et cailloux.

Le territoire de la commune de Lalande-de-Pomerol est principalement situé sur les moyennes terrasses du « Riss » formées de sables, graviers et galets dans une matrice sablo-argileuse.

Ce sont des sols bruns graveleux où la nappe phréatique est profonde et la vigne peut étendre son système racinaire sur plusieurs mètres. » – Source legifrance.gouv.fr

Les vins des vignobles de Tournefeuille : 5 cuvées

« Nous sommes persuadés que chaque parcelle de vigne est unique.
Par son exposition au soleil, sa topographie, la nature de ses sols, son âge, son encépagement et greffage, le travail de son sol,… chaque vigne présente une identité propre, plus précisément appelée un terroir ou un cru.
Nous désirons laisser à chacun de ces terroirs le moyen de s’exprimer, la possibilité de nous livrer sa typicité, transcrite jusqu’à l’étape ultime de la dégustation ». – Emeric Petit

Les vins

Les vins des vignobles de Tournefeuille sont en majorité composés de Merlot assemblés à du Cabernet Franc et parfois avec une touche de Malbec, comme le Rosalcy 2015).

Leurs prix varient de 13 à 40€ selon les cuvées.

  • ROSALCY – Lalande de Pomerol (Elevage 50% élevage barriques 1 et 2 vins, 50% cuves. Production annuelle : 15 000 Bouteilles)
  • Château Tournefeuille – Lalande de Pomerol (Elevage de 12 mois, 100% en barriques dont un tiers de fûts neufs. Production annuelle : 80 000 Bouteilles)
  • Château Tournefeuille – La Cure – Lalande de Pomerol  (Elevage 50% élevage barriques 1 et 2 vins, 50% cuves. Production annuelle : 15 000 Bouteilles)
  • Château Lecuyer – Pomerol (Elevage de 12 mois, 100% en barriques dont un tiers de fûts neufs.  Production annuelle : 12 000 Bouteilles)
  • Château La révérence Saint Emilion Grand Cru (Élevage 12 mois, 40% en barriques neuves. Production annuelle : 16 000 Bouteilles.)

Pour ma part avec un petit coup de coeur pour « La cure » qui représente bien les vins de cette propriété. Même si pour être honnête le Château Lecuyer 2014 était fabuleux ! Un vin puissant et élégant comme peuvent l’être les vins de Pomerol.

Aussi à Tournefeuille, vous aurez le choix, sur les 3 appelations, je suis sûre que vous trouverez votre vin coup de coeur. 

Un tout nouveau chai de vinification

 

Il est tout nouveau tout beau le nouveau cuvier du Château de Tournefeuille et sera opérationnel pour les vendanges 2017 (est arrivé en avril 2016).

Des belles cuves en ciment qui permettent d’accueillir toute « la moisaïque » des terroirs de Tournefeuille.

La vie au Château Tournefeuille : chambres d’hôtes & gîte

Passer un week-end idéal au coeur du vignoble.

Passez la très belle allée pour arriver jusqu’au Château de Tournefeuille. Là, au milieu des vignes, vous apercevrez cette belle demeure,  au charme des maisons du 19ieme siècle, batie dans la pure tradition bordelaise. Elle appartient à Emeric et Virginie PETIT, les actuels propriétaire qui ont repris ce domaine viticole en 1998.

Deux amoureux de cet endroit qu’ils entretiennent et préservent avec beaucoup de goûts et de passions. Ils ont aussi réalisé de nombreux aménagements pour vous y accueillir au mieux, comme leurs amis ou clients.

Depuis 2007, la maison d’hôtes a été ouverte par Virginie qui l’a entièrement redécoré en respectant les lieux et en y ajoutant une « touche de chic et de raffiné ». On s’y sent vraiment bien et les chambres sont vraiment impeccables ! 

Vous pouvez réserver de la simple chambre à la maison entière et jusqu’à 12 couchages.

Au Château de Tournefeuille il y a 5 chambres très spacieuses, lumineuses, chacunes décorées avec originalité mais toujours dans un esprit à la fois classique et comtemporain. Et vous aurez surtout une vue imprenable sur le vignoble.

Les prix (petit déjeuner compris)* pour une nuit sont pour :

*Prix dégressif en fonction du nombre de nuits passées au château. 

  • Les chambres :  de 120 à 130€
  • La suite : 220€
  • La maison entière 2200€/semaine
  • Location salle reception 400€
  • La semaine de gite : 2200€

Quelques activités proposées autour du Château

De la parfaite balade à pied au milieu des vignes pour aller dire bonjour aux ânes, descendre dans le pré à chevaux, ou simplement vous reposer sur la barque au mileu de l’étang en contrebas du château…

… aux balades, en canoë ou en bateau, ou en choisissant les vols en hélicoptère, le choix est large autour de Tournefeuille. Sinon aussi à quelques kilomètres seulement, vous pourrez choisir de faire un parcours de golf (3 Golfs sont à proximité : Teynac, Cameyrac ou Vigiers).

En plus le Château vous propose des services de taxi et de babysitting ;).

A noter dans vos agendas :
  • Le 30 juin à partir de 18h ce sera « Apéritif éphémère » et soirée musicale au Château de Tournefeuille ! Dégustation accompagnée d’assiettes de charcuterie et de fromages de la région dans une ambinace Funck !
  • Visite guidée tous les jours (français/anglais) suivi d’1 dégustation de 4 vins (8€)
  • Atelier assemblage suivi d’une dégustation (de 5 à 15 personnes – 30€/personne)
  • Balade dans les vignes à dos d’ânes ou du haut d’une calèche (prix variables selon l’activité)
  • Vernissage – Atelier Guillaumat (15 artistes) mais à ce jour la date n’est pas encore définie

Château Tournefeuille 33500 NEAC

Comment s’y rendre : Par la route : à 40Km de Bordeaux (12 minutes de Libourne) en direction de Néac où le Château de Tournefeuille est très bien indiqué (coordonnées GPS : GPS : 00° 11.25 O 44° 56.16N).

Un immense MERCI à la famille PETIT Emeric & Virginie pour leur acceuil.

Bravo d’avoir fait de cet endroit un si beau lieu qui vit et qui n’attend plus que vous chers lecteurs !

Les Vignoles de Tournefeuille sur les réseaux sociaux :

#levonsunverredenthousiame

Le Millésime 2016 vu par Olivier Bernard – SC Domaine de Chevalier

Le Millésime 2016 vu par Olivier Bernard – SC Domaine de Chevalier

En avant première des primeurs, en mars dernier, tous les négociants et coursiers en vin avaient rendez-vous dans les plus beaux châteaux du bordelais, pour découvrir le nouveau millésime 2016.

Retour sur ce millésime 2016 par Olivier Bernard, propriétaire du Domaine de Chevalier en Pessac Légnan.

Les grands étapes d’un grand cru

De nombreux critères entrent en jeu pour pouvoir évaluer un Millésime.

Au delà, des premières sensations, des premières dégustations, et bien avant ça, il faut s’intéresser à la vigne, au terroir, et revivre tous les moments forts de l’année viticole ; Tous ces moments qui influenceront l’élaboration d’un grand vin et qui permettront à la vigne et au raisin de donner le meilleur d’eux-même.
C’est en suivant et en observant tout au long de l’année, le cycle de vie de la vigne que l’on comprend le vin (de la préparation de la vigne jusqu’aux vendanges, avant le repos annuel entre novembre et mars, il faut suivre le cycle végétatif de la vigne.

Pour se faire une première idée, il faut aussi se remémorer les conditions climatiques qui ont joué sur le vignoble : est-ce que toutes les bonnes conditions étaient réunies ? Est-ce que la météo était-elle clémente cette année pour nos chers vignerons ? Etc…

Car, si vous vous intéressez un tant soit peu, au vin, vous avez du lire l’horrible réalité qui vient de s’abattre sur nos vignerons et des mauvaises conditions pour ce début d’année 2017. Gels et grèles, orages ont ruiné des milliers d’hectares de vignes pour nos vignerons en 2017, comme le relate dernièrement beaucoup de journaux nationaux lexpansion.lexpress.fr etc.

Encore plus cette année, nous devrons soutenir nos vignerons et les mettre à l’honneur !

Voici une petite vidéo que j’avais diffusé directement sur Facebook lors d’une belle soirée organisée au Domaine de chevalier pour la sortie de ce millésime 2016.

Présentation du Millésime 2016 – Olivier Bernard – SC Domaine de Chevalier

La qualité visuelle n’est pas au RDV (la dure réalité de filmer en live sur Facebook sans wifi) mais elle vous permettra d’assister au discours d’Olivier Bernard et d’écouter la qualité de ses propos quand il s’exprime avec passion pour présenter ce millésime 2016.

Millésime 2016

C’est un grand millésime, il va faire partie des très grands.

Pour moi il tend plutôt un peu vers les 10 mais il a une petite tendance 9.

Il nous fait rêver un petit peu ce 2016, parce qu’il a un charme qui est au niveau aromatique. 

Déjà, les plus beaux d’entre eux, ont un caractère aromatique que j’avais rarement vu sur mes millésimes primeurs à Bordeaux ; Je parle des rouges… […]Beaucoup de gens imaginent que ce millésime 2016 est un millésime chaud.  Ben non !

Nous, on a terminé ici les Cabernet Sauvignon le 23 octobre. Donc quand on termine les Cabernet Sauvignon fin octobre, je peux vous dire que l’on n’est pas dans une année chaude.

On a eu grâce à cet été, même si il a été très sec, pas trop chaud, Peut-être que certains d’entre vous ont eu un blocage de maturité qui a bien aidé car ça a permis de retarder un peu la maturité… (c’est jusqu’au mois de septembre pour les blancs et jusqu’au mois d’octobre pour les rouges). Et grâce à ça, on a une puissance qui vient du mois de juillet et du mois d’août.

Parce que les tanins sont vraiment faits aux mois de juillet et au mois et on a une grande élégance, grande complexité, et voire ce petit côté du rêve qui est venu du septembre et d’octobre.

Cette très belle longue maturité… j’aime ces longues maturités de septembre et d’octobre qui nous permettent d’affiner les tanins, jours après nuits, car les nuits sont très importantes en septembre… et les belles journées comme nous avons eu en septembre et octobre affinent bien les tanins qui au départ sont un peu rustiques.

Et quand on a des longues maturités, quand on dépasse les 120, 125 jours sur les Cabernet Sauvignon entre la fleur et la vendange, on a des millésimes qui sont très fins, très élégants, très précis.

Et je crois que ce millésime 2016 il est dans cette race là et en plus il a ce petit côté charmant que l’on voit au niveau aromatique parce que les millésimes depuis 2010 étaient un peu plus austères, jeunes… je ne sais pas si vous vous en souvenez comme ça, mais pour moi ils étaient un petit peu plus marqués sur la verticalité et peut-être qu’un côté un peu plus horizontal sur ce millésime 2016…

« Un jardin secret dans les graves »

Vous l’aurez compris, j’ai eu l’immense chance d’être invitée en Pessac Léognan au Domaine de Chevalier, dans ce jardin secret des graves ».

J’ai une affection particulière pour ce vin qui reflète parfaitement le caractère passionné de ses propriétaires et de son fidèle défenseur Olivier Bernard. Depuis 1983, le Domaine de Chevalier appartient à la famille Bernard. Ce domaine est digne des grands crus du Bordelais en Pessac Léognan, une vraie histoire de famille : www.domainedechevalier.com

« Ce dont il est question ici, c’est bien de la philosophie profonde du contrat inscrit dans le temps que j’ai passé avec la terre de Chevalier il y a plus de trente ans, sans cesse renouvelé et approfondi depuis. »
« Seul un grand terroir peut produire un grand vin… Lorsque je présente le Domaine de Chevalier, j’aime bien commencer par ces mots. annonce Olivier Bernard sur la première page de son site. L’homme n’est qu’un révélateur… le terroir domine tout. » Et il rajoutera dans une interview pour france3-regions.blog.fr : « Les grands vins, comme les grands hommes, ne s’expriment bien que s’ils sont en parfait équilibre,…. »

Pour suivre leurs actualités, retrouvez le Domaine de Chevalier sur les réseaux sociaux :

ou sur leur blog : www.actualite-domainedechevalier.com

CP – Marquis de Terme présente son Rosé… et un Rhum

CP – Marquis de Terme présente son Rosé… et un Rhum

Le pari audacieux de la famille Sénéclauze

Propriétaire du célèbre Château Marquis de Terme Grand Cru Classé de Margaux, la famille Sénéclauze possède en Côtes de Provence le Domaine de Lauzade et à Bandol le Domaine de Val D’Arenc.

En 2017, ils lancent un rosé, né en Côtes de Provence dans le massif de l’Esterel … et un Rhum !

Un rosé aux accents méditerranéens qui porte la signature du Château Marquis de Terme ;)

Ludovic David, le dynamique directeur général de la propriété qui est à l’origine de ce projet a naturellement porté son choix vers des lots issus de l’agriculture biologique élaborés au cœur de la Provence.
Le premier millésime 2016 du Rosé de Marquis de Terme est un rosé de pressurage direct. 100% bio et assemblé selon les cépages traditionnels de la région (65% de grenache, 15% de cinsault et 20% de tibouren (ancien cépage provençal).

Fidèle à ses habitudes, le Château Marquis de Terme innove pour proposer un vin original ; une drôle de façon de faire bouger les codes et d’épater, d’amuser, de piéger, de charmer aussi ses copains … Ce rosé développe un nez délicat et suave, aux arômes de poires et de framboises. La bouche est marquée par une structure complexe et une agréable fraîcheur soulignée par des notes de baies roses. Une belle composition pour un vin très polyvalent, désaltérant à l’apéritif mais capable d’accompagner tout un repas même exotique ! 

Un Rhum HSE Marquis de Terme Finish

De plus, Terre de vins vous raconte tout cela dans un excellent article comme à leur habitude. A lire sur : www.terredevins.com

Toutes leurs actualités du Château Marquis de Terme sur les réseaux sociaux :

Avril, mois des primeurs à Bordeaux

Avril, mois des primeurs à Bordeaux

Une semaine pour découvrir le millésime 2016 : du 3 au 6 avril 2017

Pour tous les amateurs de vin, il y a une semaine qui compte tout particulièrement à bordeaux : la semaine des primeurs.

Elle se déroule en général début avril dans le vignoble bordelais, et accueille tous les acteurs du vin pour découvrir en avant-première les premières cuvées du dernier millésime.

Depuis plus de 200 ans à Bordeaux, on achète, on spécule, on aime à deviner l’évolution de ces « vins en primeurs » : seront-t-ils bons ? Comment vont-t-ils évoluer ? Aura-t-on un millésime d’exception et exceptionnel ? => la réponse dans quelques jours à découvrir sur tous les sites de références (je préfères pour cela vous laisser entre les mains des experts).
Pour ma part, je partagerai sur les réseaux sociaux en direct mes impressions mais qui resteront très personnelles et nullement professionnelles ;).

Cette semaine est principalement réservée aux professionnels du vin (négociants, courtier, experts, sommeliers, prescripteurs, journalistes…) et à tous les acteurs qui seront en charge ensuite de prescrire ou de vendre ces vins aux particuliers, et pourquoi pas réaliser d’excellentes affaires.
Pas encore à la vente, ces vins devront encore terminer leur évolution ; Et évoluer encore quelques années en barrique, bien au chaud dans les chais des châteaux surtout ceux des grands crus classés bordelais.

Et pour nous, simples amateurs de vins, on peut ainsi mieux comprendre ce millésime, et se faire une idée de la maturité de ces vins.

De plus, même si cette semaine est LA semaine des primeurs, tant attendue par tous, il faut quand même préciser que depuis mars déjà, la tournée des primeurs a déjà commencé et a déjà donné lieu à de très nombreuses dégustations organisées pour les professionnels ou distributeurs privilégiés. Alors suivez cela de près !

Le temps des primeurs, c’est un moment particulier, où comme au bal des débutantes, chacun présente sa promise à la veille d’entrer dans la grande société mondaine !

Le programme

Plusieurs grands rendez-vous. Soit directement à la propriété, soit dans des lieux choisis pour une présentation globale de vins d’oenologues (des consultants les plus réputés de la place de Bordeaux qui ont fait la réputation des nos vins) ou simplement directement grâce aux présentations des syndicats viticoles ou regroupements de professionnels du 3 au 6 avril 2017

En Saint Emilion & Pomerol

  • Au Château Angelus, les propriétés consultés par Hubert de Boüard
  • Au Château La Gaffelière, les vins conseillés par Stéphane Derenoncourt et toute son équipe pour la « Dégustation La Grappe »
  • Au Château Montlabert, les vins du Grand Cercle
  • Au Château Villemaurine, l’Association de Grands Crus Classés de Saint-Emilion
  • Au Château Ferrande le 4 avril, dégustation de L’Union des Grands Crus de Bordeaux UGCB
  • Au château Pindefleurs, les vins suivis par Vinaria
  • Les vins du Conseil de Saint-Émilion (les AOC Fronsac, AOC Lalande de Pomerol, Puisseguin, Pomerol, Saint-Emilion & Saint-émilion Grand Cru, Lussac Saint-Emilion, Puisseguin Saint-Emilion, Saint-Georges Saint-Emilion, Canon Fronsac.…) à la salle des Dominicains
  • Au Château La Grâce Fonrazade dégustation Expression de Fronsac
  • Les Vins Castillon Cotes de Bordeaux au Ambe Tour Pourret
  • Au Château Soutard dégustation des Vins Francs Côtes de Bordeaux
  • A Pomerol au Syndicat viticole de Pomerol pour l’AOC Pomerol
  • Les viticulteurs de l‘association Nationale Vin au Chateau Petit Val
  • Dégustation « Expressions de Vignerons » les 3 & 4 avril Salle Gothique
  • L’Union des Grands crus de Bordeaux UGCB Pomerol : Château La Pointe

L’équipe de Bo Oxygène, la nouvelle génération qui montre le nouveau visage de Bordeaux vous donnent RDV au Clos des Jacobins les 4 & 5 avril

Les Clés de Châteaux et la dégustation « ROLLAND COLLECTION »

200 vins vinifiés par Dany & Michel Rolland et leurs collaborateurs œnologues seront à votre disposition au Château La Dominique.

EVENEMENT

– A ne pas rater –

Pendant la semaine des primeurs, le Château La Dominique et sa célèbre Terrasse Rouge vous invite à déjeuner avec les grands chefs etoilés : chaque jour, un chef étoilé !

Un événement unique dans le bordelais à suivre également sur les réseaux sociaux #Primeursetoilés

Les grands chefs étoilés se succéderont donc du 3 au 6 avril pour composer le plat du menu :

  • Jean-François Piège (Le Grand Restaurant**, Paris)
  • Pierre Gagnaire (La Grande Maison**, Bordeaux)
  • Cyril Lignac (Le Quinzième*, Paris)
  • Alain Dutournier (Le Carré des Feuillants**, Paris)

LA TERRASSE ROUGE, La table du Château La Dominique
Réservation Tél. + 33 (0)5 57 24 47 05 / contact@laterrasserouge.com – www.laterrasserouge.com

En Médoc

  • Au Château d’Arsac l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc
  • Dégustations AOC Médoc, Haut Médoc & Listrac au Château Ségur les 5 et 6 avril
  • Les vins suivis par Oenoconseil au château Lestage
  • Les « Crus Artisans du Médoc » les 4 & 5 avril au Château des Graviers
  • Au Château Meyney pour les CA Grands Crus
  • Dans les châteaux de l’Union des Grands Crus de Bordeaux

– Au Château Cantemerle pour UGCB Médoc, Haut Médoc, Moulis & Listrac
– Au Château Batailley (UGCB Pauillac & Saint-Estèphe)

– Au Château Kirwan (UGCB Margaux)
– Au Château Talbot (UGCB Saint-Julien)

En Pessac-Léognan & Graves

  • Le Syndicat des Pessac-Léognan vous donne RDV le lundi 3 avril au Château La Louvière et les 4 & 5 avril au Chateau D’Eck
  • L’union des grands Crus UGCB au Château Carbonnieux
  • L’Union du Grand Cercle au Château de Rochemorin

Sans Oublier à Bordeaux et alentours

  • Le syndicat des appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur vous accueillera à Planète Bordeaux (Beychac-et-Cailleau) les 2 et 3 avril
  • UGCB de Sauternes et Barsac au Château La Lagune de 4 au 6 avril de 14h à 19h00
  • L’Union des Grands Crus de Bordeaux vous donne RDV le mardi 4 avril au Hangar 14 à Bordeaux
  • AOC Côtes de Bourg au Grand Théâtre de Bordeaux le 2 avril de 17h30 à 22h, Salon Boireau
  • Les vins de Graves seront à déguster au Palais de la Bourse le 3 avril 2017 dès 17h30
  • Le Faiseur de Vin Olivier Dauga accompagné de plus de 20 vignerons présents sera le 5 avril 2017 de 17 à 22h à Vins Urbains (27 rue des Bahutiers)
  • Les Vinvisibles, le 5 avril, 3 viticulteurs, 3 appellations, 10 cépages, 1 millésime, 1 musicien et 1 lieu dans bordeaux
  • Le syndicat des Vignerons Bio de la Nouvelle-Aquitaine a annoncé sa traditionnelle soirée au Musée CAPC de Bordeaux le 3 avril.
Et pour suivre en direct, n’hésitez pas à lire le journal des primeurs édité par Le Point : http://www.lepoint.fr/dossiers/vins/journal-des-primeurs-2016/ ou à suivre sur les réseaux sociaux #Primeurs2016 #Primeurs

A la découverte des vins végétaliens !

A la découverte des vins végétaliens !

Oui ils l’ont fait, du vin végétalien chez les Vignerons de Buzet !

Sujet tellement d’actualités en ce moment. Partout, on nous encourage à mettre le végétal en avant.

Finies les bonnes viandes grasses, nos bons foies gras, canards et autres spécialités du Sud-Ouest, c’est hasbeen…

Oui oui manger carnivore ce n’est plus tendance. Même si pour moi la gourmande élevée à la graisse de canard c’est pas encore pour tout de suite.

En revanche, là c’est différent car ici, ce qui est important, c’est la matière première, la vigne et le raison, qui seront à l’honneur jusque dans nos verres…

 Buzet ne refait pas le monde, il améliore !

Le vin c’est pas que du raisin ? Non non pas que !

De la vigne au verre, plusieurs étapes sont nécessaires pour élaborer un vin.

Elles sont importantes jusqu’à sa mise en bouteille. Et parmi elles, il y a ce que nous appellons le « Collage » qui permet de stabiliser un vin, de le rendre plus limpide.

Utilisée depuis le temps des romains, on introduit des protéines animales appelées « colles » qui, par précipitation, vont permettre à toutes les particules en suspens de se poser au fond des cuves.

A Bordeaux, on raconte même que c’est grâce à cette méthode que sont nés les fameux canelés de Bordeaux ! Une excellente façon d’utiliser les jaunes restants ;)…

« FAIRE DU VIN BON ET PROPRE…»

« Des vins élaborés dans le respect de l’environnement, et de la santé de ceux qui contribuent à leur existence, des viticulteurs aux consommateurs. »

« Depuis la récolte 2016, tous les vins des Vignerons de Buzet correspondent aux principes de consommation des végétaliens »

Les Vignerons de Buzet ont fait leur révolution

Pour être exact, précurseurs. C’est depuis 2012, que les Vignerons de Buzet ont commencé à intégrer le végétal et à prouver que cela n’altérait en rien la qualité gustative du vin !

Et c’est pas fini, … les Vignerons de Buzet apposent le logo Vegan

Le Domaine Michelet, un des premiers vins bio au logo Vegan

 

Depuis le millésime 2014, ce vin rouge issu de l’agriculture biologique et sans sulfite, propose aujourd’hui un vin Vegan ! Toute matière d’origine animale a été enlevées et substituées par des matières végétales. Et ceci à toutes les étapes d’élaboration de ce vin.

Domaine Michelet

Plusieurs décennies d’expérience nous permettent de réaliser de bons vins, dont certains issus de l’agriculture biologique : une voie naturelle vers une viticulture durable, sans sacrifier la qualité et les arômes de nos vins.
Implanté sur les côteaux qui dominent Lavardac, le domaine de Michelet appartient à un couple de viticulteurs, Jérome et Nathalie Roussille.
Après une période de 3 années obligatoires en tant que « vin issu de raisins en conversion vers l’agriculture biologique », le millésime 2012 vient d’obtenir la certification tant convoitée de « vin biologique ».
La vendange (60% Merlot, 40% Cabernet Franc) est soumise à une macération d’une quinzaine de jours à une température d’environ 15°C.
Le résultat obtenu a tout pour séduire : élégante robe d’un rouge-mauve soutenu, belle ampleur de l’attaque en bouche, et une jolie finale gouleyante.»

Domaine Michelet : www.domainedemichelet.com

Place au « rosé Biologique » !

3 médaillés d’or au Challenge Millésime Bio

  • Le rosé « Les Vignes D’henry »
  • Le rosé « Terres D’anthéa »
  • Le rosé « Exit »

Je vous ferai un retour sur cette dégustation prochainement.

Soit ici sur mon blog soit via mes réseaux sociaux en live. Car pour cela j’attends une occasion particulière pour apprécier pleinement ces vins prometteurs de la région de mon enfance ! Et pour vous faire partager mes impressions ;)

Du rosé Biologique !

Qu’est ce qu’un vin biologique ? Des rosés labéllisés Agriculture biologiue ?

« La règle d’or du vigneron bio consiste à refuser les intrants, notamment chimiques. Il n’utilise que des produits d’origine naturelle, limités en nombre et en quantité, en particulier pour le cuivre. » précise Antoine Gerbelle pour La Revue des Vins de France.

Plus d’infos sur La revue des Vins de France

Spring is coming ☀️ #VigneronsdeBuzet #Buzet #Rosé #Bio #agriculturebiologique #nature #naturelovers #wine #sunday #campaign #igersagen #picoftheday

Une publication partagée par Les Vignerons de Buzet (@vigneronsdebuzet) le

En savoir plus

Les Vignerons de Buzet, c’est l’union de viticulteurs et de salariés qui ont décidé de forger ensemble leur propre destin et de donner une identité forte au terroir et à son vin.

L’eau, l’air, la terre, les ressources naturelles…sont des biens communs, ils appartiennent à tous, et notamment aux générations futures.

Les Vignerons de Buzet, c’est l’union de viticulteurs et de salariés qui ont décidé de forger ensemble leur propre destin et de donner une identité forte au terroir et à son vin. Extrait du rapport Développement Durable

www.vignerons-buzet.fr

Retrouvez les vignerons de Buzet sur les réseaux sociaux

Exprimez votre talent avec Malesan !

Exprimez votre talent avec Malesan !

Malesan lance un concours national ouvert à tous.

designmalesan 2017

En 2017, toutes les personnes créatives, passionnées par le design, sans être forcément professionnels ou étudiants designer, pourront participer : alors, lancez-vous !

Le concours

Commençons par la fin….

Qu’est ce qu’on gagne ?

Car, au delà de la fierté de participer et de créer un beau design (et ce n’est pas rien), vous allez pouvoir tenter votre chance pour remporter une cave à vin professionnelle (valeur de 225€) et ses accessoires (Tire-bouchon digital, casier de rangement…). Et surtout pour tous les gagnants : votre coffret sur-mesure d’une valeur de 1 000€

2x3 chances de gagner (6 personnes seront récompensés) :

  • 3 seront désignés par les votes du public
  • 3 autres seront directement sélectionnés par un jury.

 Laisser parler votre imagination et exprimer votre talent !

Malesan 6 chances

Comment participer

Pour remporter tous ces cadeaux, voici ce qu’il vous reste à faire : réaliser le design vintage du coffret de la bouteille de vin Malesan. Pour cela,

  1. Trouver une idée
  2. Téléchargez le kit (Zip) :
  3. Réalisez le design d’un coffret en libérant votre créativité !
  4. Uploadez ensuite votre création finalisée dans le module 3D
  5. Validez et partagez-la ensuite pour récolter un maximum de votes

A vous de jouer !

Sans oublier les contraintes à respecter (surtout a loi Evin) et les spécifications à suivre (la création devra être enregistrée en 150 ou 300 DPI, en RVB au format PDF, de taille inférieure ou égale à 15 MB ou en JPEG, en RVB en 72 DPI d’une largeur maximum de 2048 pixels et d’une hauteur maximum de 2017 pixels) et les règles de participation (être majeur, pas de triches ni copies, etc…)  Accessible en ligne, n’oubliez pas de consulter le règlement complet (pdf) avant de participer.

En 2017, l’année du Vintage !

Le thème c’est le VINTAGE !

« Parce que le style Vintage s’illustre, se regarde et s’admire plus qu’il ne s’explique, vous êtes libres de personnaliser votre coffret et d’utiliser toutes les techniques et effets que vous jugerez «Vintage» : effet relief, marquage à chaud ou à froid, relief et embossage, impression couleur collage de matières comme par exemple une plaque métallique, etc…

Le saviez-vous ? VINTAGE :

Le terme anglais vintage, issu de l’ancien français vendange après altération sémantique, graphique et de prononciation, désigne un vin remarquable par sa qualité, notamment en référence à un âge ou à un millésime.

Une soirée réussie. Merci à Malesan et le Coin des copains

Avec quelques autres blogueurs bordelais, nous avons eu la chance d’être invités par l’équipe Malesan qui nous a présenté toutes les modalités de ce concours. Et le temps d’une soirée au Le Coin des Copains… 

 

Malesan

Fondé en 1979, Malesan est une marque de vin d’Appellation d’Origine Contrôlée Bordeaux. Malesan, c’est 2 fragrances, rouge et rosé, issues de la première région viticole au monde : Bordeaux

Fier de son terroir, Malesan s’affirme comme un Bordeaux de caractère !

Avec sa typicité forte et une qualité constante millésime après millésime, Malesan a déjà plus de 35 ans de présence auprès des amateurs de vins de Bordeaux.

Egalement proche de ses consommateurs, Malesan a choisi de laisser la parole à son public à travers un concours mêlant créativité et design.

Un site : ww.malesan.com

Des réseaux à suivre :

A chacun son castillon !

A chacun son castillon !

Recevoir un vigneron chez soi qui n’en a pas rêvé ? Les vins de Castillon l’ont fait !

Pari réussi pour les Vins de Castillon

Aller à la rencontre des consommateurs, faire découvrir la diversité des vins des Côtes de Castillon pour créer un contact direct et privilégié avec les consommateurs, tel était le souhait de l’appellation.

Du 13 au 16 avril 2016, à Paris, 10 bars à vins de la capitale ont accueillis les vignerons de l’appellation ainsi que des consommateurs chez eux : un réel succès !

25 vignerons, 11 bars à vins et plus de 600 personnes ont participé à l’opération sur Paris.

Une rencontre unique !

Au tour de Bordeaux ! « J’irai déguster chez vous » débarque à Bordeaux !

Le programme de cette seconde édition :

2 dates – horaires – 26 vignerons

Durant 2 soirées à Bordeaux, des duos de vignerons iront chez vous pour vous offrir une dégustation insolite. Comme à la maison, bien au chaud et entourés de vos amis recevez chez vous les vignerons des vins de Catsillon.

  • 41 vignerons attendus dans les bars à vins du 30 novembre et 1er décembre puis les 2 et 3 décembre chez vous.

Pour participer et recevoir votre duo de vignerons, envoyer votre demande !

Tirage au sort prévu le 21 novembre pour désigner les heureux gagnants !

Alors, avec qui allez vous déguster ?

Céline, maman accroc au sport ? Pascal, fan d’architecture ? Jean, chasseur et fan de tir à l’arc ? Françoise, fidèle aux choux de sa tante claire ? Mathieu le papa gâteau et chaussures addict ?

Choisissez votre duo de vignerons (par ce lien : www.jiraidegusterchezvous.fr/vignerons-a-la-maison/) et envoyez leur une invitation.

Si vous êtes sélectionnés, ils viendront chez vous pour vous faire déguster leurs vins et découvrir leur univers.

En plus, vous recevrez des verres, des tire-bouchons, des stop-gouttes : tout le matériel du parfait amateur de bons vins ;)

Du 30 novembre au 3 décembre 2016

Un site à découvrir d’urgence : www.jiraidegusterchezvous.fr

Castillon Côtes de Bordeaux :

Suivez l’événement sur les réseaux sociaux :

Une appellation en renouveau

Une appellation dynamisée grâce à une nouvelle communication très actuelle.

Sous l’impulsion de toute l’appellation et grâce à une nouvelle chargée de développement & communication, Maïwenn Brabant, un nouveau départ a été pris. Tous les vignerons de l’appellation se sont mobilisés et ce projet ambitieux a pu voir le jour pour séduire le plus grand nombre.

De nouveaux projets et activités sont proposés au coeur du vignoble de Castillon :

  • Des balades pour tous dans les vignes : en avion, à cheval ou en canoë, etc.
  • Des déjeuners créateurs d’accords, des samedis dégustations,
  • Mais aussi des rendez-vous toute l’année à la maison des vins tout nouvellement restaurée

De nouveaux partenariats ont été signés, une nouvelle identité a été définie, un nouveau site internet a été mis en place. Et ce n’est qu’un début…

J’ai eu la chance en octobre 2015 de tester ces activités et j’en garde un merveilleux souvenirs. C’est accessible à tous et vous passerez une journée de rêve, je vous l’assure !

A chacun son Castillon !

« Un vignoble à taille humaine»

230 familles de vignerons passionnés, engagés, tournés vers l’avenir constitue le territoire des Côtes de Castillon. C’est autant de personnalités à découvrir !

Des hommes et des femmes qui partagent les mêmes valeurs : le respect du terroir, de l’environnement et l’amour du métier.

Une appellation riche qui inspire de nouvelles vocations :

  • Des femmes exploitantes
  • Des œnologues de renoms
  • De jeunes entreprenants

Des vins dans le respect du terroir

L’appellation a véritablement entamé en précurseur une démarche environnemental : 25% de son vignoble est aujourd’hui en Bio et Biodynamie

De même, toute la zone boisé a largement été conservé sur cette partie du territoire.

C’est aussi la première appellation a avoir mis en place une station d’épuration des effluents dès 2014.

Un terroir reconnu pour sa qualité, une nature préservée, des propriétés intimes de 10 hectares en moyenne qui offrent un contact privilégié avec le vigneron.

Castillon – Côtes de Bordeaux

A à peine 15 minutes de la très célèbre citadelle de Saint-Emilion, se trouve le territoire de l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux. 

L’appellation Vins de Castillon est membre de l’Union des Côtes de Bordeaux. L’Union des Côtes de Bordeaux, créées en 2009. regroupe 4 appellations : Blaye, Cadillac, Castillon, Francs et bientôt Sainte-Foy Bordeaux.

Vins de qualité à des prix accessibles, les Côtes de Bordeaux produisent principalement des rouges (97%), gourmands, élégants, ronds et structurés. – www.bordeaux-cotes.com

« La palette d’arômes et la diversité des saveurs, offre à chacun le plaisir d‘apprécier son Castillon»

L’appellation en chiffres

  • 100000 HL produits en moyenne par an (70% merlot, 20% Cabernet Franc, 10% Cabernet Sauvignon)
  • 2300  hectares
  • 9 villages
  • 230 vignerons
  • +/- 10 h la superficie moyenne des domaines

Millésime 2016 dans les appellations Graves & Pessac Léognan

Millésime 2016 dans les appellations Graves & Pessac Léognan

Les vins de Graves – Millésime 2016

Invitée par le Conseil des vins de Graves, j’ai eu la chance, pendant deux jours, de parcourir les vignobles de Graves et de Pessac-Léognan et de (re)découvrir notre belle région des Graves pendant les vendanges 2016 (reportage en images à voir aussi sur Instagram). Et de mieux comprendre ce millésime 2016.

sharebordeaux-millésime-2016

En cette période de vendanges 2016 c’est l’occasion d’avoir une idée plus précise pour ce millésime 2016 en préparation en appellation Graves & Pessac Léognan.

… Et au dire des professionnels, attendez-vous à de l’exceptionnel pour les Vins de Graves !

Olivier Bernard, Propriétaire du Domaine de Chevalier, présente le Millésime 2016 :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/285570090″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »75% » height= »450″ iframe= »true » /]

Fait exceptionnel et rare, ce millésime a bénéficié non pas d’une canicule comme en 2013 mais d’un temps très sec en 2016. Ce qui promet déjà pour des blancs d’une belle structure, garant d’un très grand millésime ! Olivier Bernard se réjouit de ce millésime 2016 pour les vins de Graves.

2016, les conditions d’un grand millésime

 

Suite à un hiver particulièrement doux et humide (env 500mm de précipitations autour de Pessac pour le 1er trimestre 2016) et un printemps frais, et même si les fortes pluies en mai et juin (2 jours de pluie sur 3 de mi-mai à mi juin en 2016) ont apporté une pression du Mildiou, les conditions sont réunies pour un grand millésime.

La pleine floraison a commencé tardivement et a été atteinte sur la majorité des parcelles autour du 10 juin et à laisser la place à 5j de beau temps. Dès la fête du vin à Bordeaux, la chaleur a refait son apparition à bordeaux.

Préservées des orages, pendant tout l’été, la région des graves a connu des conditions sèches homogènes sur l’ensemble de son territoire. Depuis 2000 on n’avait pas eu aussi chaud à Bordeaux, et le déficit hydrique climatique a atteint des records comparables à celles des millésimes 2005 ou 2010 en septembre.

Et comme pour les grands millésimes, les conditions hydriques ont été particulièrement favorables à la maturation des pépins et des tanins de pellicules pour la majorité des parcelles des sols de graves. Chaud et sec, cet été a permis une dégradation rapide des acides et notamment de l’acide malique avec des Ph assez bas.

La seule journée de fortes pluies a été le 13 septembre, mais n’a pas eu d’influence négative et a permis de relancer la maturation des rouges.

 

Un millésime 2016 exceptionnel en rouge et blanc

sovivins

Ainsi, selon sovivins (l’expertise du sol au vin) :

  • Les sauvignons blancs sont en 2016 aromatiques avec une belle vivacité et des degrés alcooliques potentiels modérés malgré le mois d’août très chaud et,
  • Les Sémillons sont épicés et assez gras
  • Les rouges poursuivent leur maturation et présentent des acidités et des richesses en sucre modérées associées à des potentiels tanniques et aromatiques très prometteurs

« Le Millésime 2016 devrait s’inscrire parmi les grands millésimes des vingt dernières années pour les vins de Graves et Pessac-Léognan »

2016 devrait s’inscrire parmi les grands millésimes des 20 dernières années en @vinsdegraves selon SoVivins Cliquez pour tweeter

Au coeur des vignobles de Graves et de Pessac Léognan

Pour rappel :

Le vignoble des Graves :

Cette magnifique et grande région des Graves est le berceau deux fois millénaire du vignoble de Bordeaux depuis la haute Antiquité. Elle s’étend sur 45 kilomètres, du nord de la ville vers le sud, sur la rive gauche de la Garonne. On y découvre de nombreux châteaux ou chartreuses témoignant de son histoire avec plusieurs vignobles datant du moyen-âge.

Des vins blancs mondialement renommés et de merveilleux vins rouges, équilibrés et élégants y sont produits. 16 crus ont été classés en 1953 dont le fameux Château Haut Brion également 1er cru classé en 1855.

  • surface de 5224 hectares de vigne répartie à 88% de cépages rouges et 12% de blancs
  • Cépages rouges : Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Petit Verdot, Malbec et même de la Carmenère
  • Cépages blancs : Sauvignon et Sémillon et plus rarement de Muscadelle
  • 3 appellations, 300 viticulteurs, 16 grands crus classés en rouge et en blanc
  • 30 millions de bouteilles produites par an

« Nés sur un terroir identitaire entre La brède et Langon, les vins de GRAVES sont des vins d’Appellation d’Origine Contrôlée remarquables pour leur élégance. Vins d’assemblage, issus d’un mélange subtil et variable de plusieurs cépages, ils se font GRAVES rouge, GRAVES blanc sec ou GRAVES SUPERIEURES (moelleux) au gré des envies ». www.vinsdegraves.com

« Aujourd’hui, après vingt années de labeur rigoureux, notamment par la replantation de plus de mille hectares, le relevé des défis technologiques de la modernité, le vignoble de Pessac-Léognan offre en ce début d’un nouveau millénaire de grands vins rouges et blancs dignes de leurs origines plurielles, harmonieux équilibres entre le terroir, la plante et l’homme ». www.pessac-leognan.com

*Le Conseil des Vins de Graves est composée du Syndicat Viticole des Graves, du Syndicat Viticole de Pessac-Léognan et de l’Union des Crus Classés de Graves, membres fondateurs.

Un grand merci au Conseil supérieur des graves pour cette invitation

Et une mention toute particulière à Thierry Renou qui nous a fait l’immense honneur de son excellente cuisine et de nous régaler au Château Olivier pour le Dîner des Vendanges 2016

thierry-renou-patio-arcachondiner-des-vendanges-2016

Mais aussi surtout pour avoir eu le plaisir de déguster tous ces grands vins !

img_20160927_115605        pessac-leognan-degustation

 

Pin It on Pinterest

Share This