1988 – 2018: 30 ans après retour à Bordeaux « Global Spirit Tour »

Oui c’est officiel, annoncé depuis peu dans tous les quotidiens bordelais :

DEPECHE MODE fera l’ouverture de Bordeaux Métropole Arena

le 24 janvier 2018

date unique unique en France !

Alors on court pré-réserver sa place en prévente …pas trop vite, soyez sympa laissez moi une place ;)… sur www.BordeauxMetropoleArena.com dès le 5 Juillet à 10h00 ! La billetterie officielle ouvrira le 7 Juillet à 10h00.

En 2018, Depeche Mode choisit Bordeaux

La nouvelle vient de tomber : Depeche Mode sera LE groupe qui inaugurera le nouvel espace de concert de la métropole bordelaise : L’Arena !

C’est une première pour moi de parler musique sur mon blog. Mais pour Depeche Mode…. quand votre groupe mythique revient 30 ans après votre tout premier concert à Bordeaux,  je n’ai pas pu résister.

Comment vous expliquer cette affection particulière que j’ai avec ce groupe ? ♫ Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… ♫ comme chantait Aznavour. 1981 quand Depeche Mode sort son 1er single à succès j’ai 10 ans !

Fan depuis la première heure

Pour moi c’est dès l’adolescence que je découvre grâce à un de mes cousins lillois qui, un été, descend avec un extrait de ce groupe qui est déjà très populaire en Belgique et que l’on commence à peine à entendre en France. C’est avec leur 1er succès People are Peaple (1983) que je découvre et n’arrêterais jamais d’écouter Depeche Mode.

Depuis j’ai eu tous leurs vinyls, 33 et 45 tours, leurs cassettes, leurs CD puis mp3…

Et donc imaginez le nombre de versions que l’on doit avoir pour écouter son groupe ;) et leurs tubes quand on est quadras et qu’on s’est adaptés aux tourne-disques, radiocassettes, walkman, lecteurs CD puis lecteurs mp3 et maintenant directement sur nos smartphones via deezer ou spotify !

Le groupe de mon adolescence

Mais bien au delà des considérations matérielles, j’ai l’impression d’avoir grandi avec Depeche Mode. Je me rappelle encore ces après-midi cloîtrée dans ma chambre à mettre à tue tête In this House en boucle et réécouter encore et encore l’album Black Célébration.

1988 1er concert à Mériadeck, un souvenir inoubliable du haut de mes 17 ans.

Depeche Mode à la patinoire, en février 1988. ©STEPHANE LARTIGUE Source Sud-Ouest

Souvenirs…

Retrouver ses premiers emois musicaux, se souvenir des bons et mauvais moments de sa jeunesse, seule la musique peut vous replonger si facilement dans ces moments-là. Pour moi, depuis maintenant plus de 30 ans, Depeche Mode m’accompagne. Dès le collège, j’inscrivais partout « DM j’adore » sur mes bureaux d’école pour marquer ma place, mon territoire, toujours avec mon walkman et leur musique pour faire mes premiers pas dans la vie adulte…

Black Celebration la révélation

Pour moi c’est L’album !

Tous ses titres, je les ai usé sur ma platine. Cet univers sombre et enivrant reflétait parfaitement l’humeur d’une adolescente dans les années 80’s. J’ai appris l’anglais pour comprendre leurs titres, partir dans leur mélodie avec eux…

… avec eux j’étais forte, parée à tout.
« It’s a question of time »

Your optimistic eyes
Seem like paradise
To someone like
Me

I want to take you
In my arms
Forgetting all I couldn’t do
Today

Fragile
Like a baby in your arms
Be gentle with me
I’d never willingly do you harm
Apologies
Are all you seem to get from me
But just like a child
You make me smile when you care for me
And you know[…]Independence
Is still important for us though (we realize)
It’s easy to make
The stupid mistake
Of letting go (do you know what I mean?)
My weaknesses
You know each and every one (it frightens me)
But I need to drink more than you seem to think
Before I’m anyone’s
And you know

Here is the house
Where it all happens
Those tender moments
Under this roof
Body and soul come together
As we come closer together
And is it happens It happens here in this house
And I feel your warmth
And it feels like home
And there’s someone
Calling on the telephone
Let’s stay home It’s cold outside
And I have so much
To confide to you
With or without words I’ll confide everything

Mes premiers mots d’amour, j’ai eu la chance de les recevoir au dos d’une carte postale de Depeche Mode (oui à l’époque pas de portable mais des mots qui subsistent encore aujourd’hui)…

You can’t change the world
But you can change the facts
And when you change the facts
You change points of view
If you change points of view
You may change a vote
And when you change a vote
You may change the world

Concerts

Octobre 1998, je me rappelle encore un fabuleux week-end où nous sommes allées entre amis direction San-Sébastien pour les revoir des années plus tard (10 ans après mon 1 er concert). Mais cela restera entre nous (une époque où heureusement rien ne se partageaient encore sur les réseaux sociaux)

2001, fraîchement arrivée à Paris pour 8 ans, direction Bercy pour un concert magique (même si Bercy niveau sonorisation c’est loin d’être le meilleur endroit)

2003, en revanche, tester la salle mythique de l’Olympia, c’était magique!

Un son incroyable, une salle intimiste où on peut quasiment sentir et toucher David qui nous a offert un superbe show.

A ce jour, un seul regret, ne pas avoir eu la chance, d’assister à leur concert très très privé RTL2 en 2017 qui plus est le jour de mon anniversaire à Paris. Et surtout qu’exceptionnellement j’étais à la capitale ce jour là oh désespoir

S'y rendre

Bordeaux Métropole Arena
48-50 avenue Jean Alfonséa,
33270 Floirac, France

L’Arena sur les réseaux sociaux

Et grande nouvelle on pourra se connecter en haut débit partout dans l’Arena cool.

La salle fait 7 050 m² avec une capacité de 2500 à 11 300 personnes (Batiment certifié HQE)

Cartes postales

Pin It on Pinterest

Share This

N'hésitez pas à partager cet article Merci ;)

%d blogueurs aiment cette page :