Tous les ans, un RDV spécial réunit chefs étoilés et grands crus bordelais : les accabailles

Depuis 1989, les Crus Classés de Graves accueillent à tour de rôle la grande soirée des Accabailles, ce dîner, qui doit son nom au mot Accabar en dialecte Occitan, et qui commémore la fin de la période des vendanges. 

Pour cette 27ième édition, c’est au tour d’Olivier Bernard propriétaire du Domaine de Chevalier de recevoir en grande pompe plus de 61 étoiles venant de toute la France.

Pour cette soirée, Jean-Jacques Bonnie, Président de des Crus Classés de Graves, a invité avec l’ensemble des 14 Crus Classés de Graves, les représentants des plus belles tables de France et du monde, la presse et les officiels de la région, à ce moment d’exception. Au total plus de 200 personnes réunies pour un moment inoubliable.

Millésime 2015 à l’honneur

L’occasion pour les plus grands crus en Pessac Léognan de nous présenter leur cuvée 2015 avant de découvrir un repas entièrement dédié au produit de la mer par l’excellent Chef Christopher Coutanceau.

En blanc et en rouge, les grands crus de graves nous convient pour une belle dégustation à la découverte de leur grands et seconds vins en 2014 pour les rouges et en 2015 pour les blancs.

  • 2015 en blanc : une belle année mise en valeur par ces crus d’exception. Au RDV élégance, fraicheur pour les blancs, des vins d’éclats pour ces 2015.
  • 2014 pour les rouges, ce millésime compliqué sauvé par un été indien qui l’élèvera en comparaison des précédents millésimes, vers de beaux vins puissants et énergiques en Graves.

Place à la gastronomie : à grands vins, grande gastronomie !

Pour célébrer comme il se doit cette nouvelle fin de vendanges, un repas étoilé a été préparé par Christopher Coutanceau **, orchestré par Monblanc et épaulé par le service de l’école Hôtellière de Talence.

Pas forcément rassurée pour ma part car, intolérante à l’iode je suis allée avec prudence dans ce dîner spécial exclusivement conçu autour de produits de la mer ;). Mais c’était sans compter sur le talent de ce Chef étoilé Christopher Coutanceau, doublement étoilé pour son établissement ** de La Rochelle. Une vraie réussite grâce notamment à sa belle et généreuse cuisine qui nous a offert un repas explosif pour nos papilles.

Sa cuisine a sublimé les vins des Crus Classés de Graves. Ces 14 Crus Classés de Graves représentent 14 Châteaux, situés dans l’appellation Pessac- Léognan. Comme l’ont fait j’en ai aucun doute ses prédécesseurs : les chefs Michel Roux, Alain Passard, Pascal Nibaudeau, Régis Marcon, Philippe Etchebest, Patrick Guilbaud, Alain Dutournier, Jean Coussau et bien d’autres encore…

Les grands Crus de Graves

Au total  14 Crus Classés de Graves ont proposé de grands millésimes (de 2003, 2005, 2006, 2008, 2010, 2011, 2012) pour accompagner ce dîner parfait.

Etaient présents : Château Haut-Brion (1er Grand Cru Classé en 1855), Château Bouscaut, Château Carbonnieux, Château Couhins, Château Couhins-Lurton, Domaine de Chevalier, Château de Fieuzal, Château Haut-Bailly, Château La Mission Haut-Brion, Château Latour-Martillac, Château Malartic-Lagravière, Château Olivier, Château Pape Clément et Château Smith Haut Lafitte, avec leurs propriétaires, directeurs généraux et directeurs techniques

Pas simple de tester ou d’avoir le plaisir d’accorder tous ces fabuleux mets avec tous les accords possibles et proposés ce soir là. Il a fallu faire des choix… Et si entre tous ces grands crus, le choix même cornélien, n’a pas été facile, on ne va pas se plaindre de devoir à choisir entre l’or et le soleil ;).

Donc finalement pour ma part, j’ai eu la chance d’associer et de me régaler avec : 

 

  • Le carpaccio de Saint Jacques au caviar et coquillages assorti avec un domaine de chevalier 2011 en Magnum
  • Le bar en ligne, cannelonis de céleri d’encre, poulpe et artichaut violet, un Chateau Couhins 2012 qui par sa vivacité et sa jeunesse a très bien accordé ce plat
  • Le civet goumand de Homar Breton, petits légumes de saison et raviole de champignons, qui pour ce duo mer/champignons s’est parfaitement allié avec un Chateau Olivier 2008
  • La Marguerite de Comté et truffes noires où un magnum de Haut Brion 2005 était proposé, j’ai préféré un Château Haut Bailly 2011
  • Et pour le final Mignardise, et autres surprises, au choix le magnifique Château Guiraud ou un excellent Armagnac Darroze

Moments forts, hommage à Christine Guérard, aux femmes et à la Gastronomie française

En préambule de ce grand repas à l’honneur de notre belle et fabuleuse gastronomie française, Olivier Bernard, notre hôte, a tenu a rendre hommage à une grande dame qui nous a quitté trop trop : Christine Guérard, non par le silence mais sous un tonnerre d’applaudissements, un « standing ovation » pour célébrer sa mémoire.

L’occasion aussi de rappeler que derrière chaque homme, réside de grandes dames comme notre gastronomie et notre tradition française.

« Ce sont ainsi 79 établissements qui sont présents ce soir de partout en France, de Corse, de Jersey et d’Espagne. 61 étoiles sont réunies dont 7 établissements 2**. Merci d’avoir passé un moment d’excellence et de convivialité avec vous. »

Et pour les remercier, 14 établissements ont été récompensés selon leur carte de vins par de 1 magnifique magnum d’une des propriétés réunies ce soir.

Un grand merci à :

Photos 27e  Soirée des Accabailles Crédit : Crus Classés de Graves

Pin It on Pinterest

Share This

N'hésitez pas à partager cet article Merci ;)

%d blogueurs aiment cette page :